• Je t'aime Maman

     

    Bonne fête à toutes les femmes ...

    Qu’elles soient mères ou alors qu’elles ne le puissent pas.
    Pas encore, pas envie, ou pas vraiment le choix.

    Aux femmes de dix enfants, de cinq, de trois, de un.
    Qui regardent leur ventre, en espèrent encore un.

    Aux femmes dont l’accouchement, derrière ne laisse rien,
    Que le vague souvenir d’un visage ou d’une main.

    Aux femmes qui restent dignes en étant fatiguées
    Qui méritent l’insigne des plus grands chevaliers.
    Bravant les coups du sort et les colliers de nouilles,
    Et quand il est dehors, avoir toujours la trouille
    Que l’enfant disparaisse à ses yeux à son cœur,
    Qu’il soit fâché ou laisse claquer quelques rancœurs.

    Bonne fête à toutes les femmes qui font juste de leur mieux,
    Qui déposent les larmes devant leurs vœux pieux.

    Il y celles aujourd’hui qui auront un bouquet,
    Des dessins, des poèmes, des câlins en paquet,
    Et celles qui n’ont plus leur maman adorée
    Qui mettront quelques fleurs sous des lettres dorées,
    Ou celles dont le vide d’un « je t’aime maman »
    Les rendra plus avides de douceur autrement.

    Bonne fête à toutes les femmes quel que soit leur statut,
    Leur fonction, leurs projets ou leurs rêves perdus,
    Car chacune de celles qui foulent cette terre,
    Détient au creux du coeur la douceur nécessaire
    Pour veiller sur le monde et les enfants nouveaux
    Qui entrent dans la ronde vers un demain plus beau.

    Agnès LEDIG

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    2
    Hélène
    Dimanche 27 Mai à 20:53

    Merci pour ce très beau texte dont tu nous fais bénéficier.

    Tous ces mots sont si justes et traduisent  tant de maux !

     

    Bises

    Hélène

      • Dimanche 27 Mai à 21:51

        Merci Hélène

        Bises

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :




    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :